Cercle Royal des Echecs de Charleroi
     

Informations

Présentation générale du CREC

Notre politique

Notre Cercle se tourne toujours résolument vers l'avenir avec l'ambition d'accroître son potentiel à tous les échelons de la compétition échiquéenne et de promouvoir ainsi la pratique du jeu d'échecs dans la région de Charleroi. Les axes principaux de la politique de notre association sont les suivants:

1. Soutenir les membres du Cercle, spécialement les jeunes, dans leur souci de progresser;

2. Accroître la compétitivité de nos équipes d'Interclubs;

3. Mettre en place un vaste programme d'échanges avec des cercles étrangers;

4. Favoriser la médiatisation de nos activités afin de susciter l'intérêt de partenaires financiers potentiels et répondre ainsi au professionnalisme sans cesse croissant du jeu d'échecs dans notre pays;

5. Poursuivre l'organisation de compétitions de haut niveau, fédérales ou non;

6. Afin de rencontrer au mieux ces objectifs, une politique de collaboration avec les autorités communales de la Ville de Charleroi a été mise en oeuvre et sera, n'en doutons pas, le gage d'une grande réussite.

Réalisations internes

Le Cercle se réunit tous les samedis à partir de 19h00 dans un pavillon situé au 59, rue Auguste Delvaux à 6040 Jumet. Les parties commencent à 19h45.

Le calendrier annuel de nos activités s'agence de la manière suivante:

de mi-septembre à fin décembre : Championnat d'Automne

Cette compétition comporte un Tournoi Elite fermé, un Open toutes rondes au système suisse rassemblant les autres joueurs et permettant l'intégration immédiate des nouveaux membres ainsi qu'un Tournoi des Jeunes.

de janvier à mi-avril : Championnat d'Hiver

Il s'agit d'un Open au système suisse, généralement en 11 rondes, où l'ensemble des membres peut participer à tout moment. De nouveaux joueurs peuvent intégrer le championnat durant son déroulement. Toutefois, pour être classé, il est nécessaire de réaliser un minimum de 6 rondes.

de mi-avril à fin juin : Tournoi Jakobczyk

Open général ouvert aux membres d'autres clubs.

de juillet à fin août : Coupe Henri Bodart

Tournoi open de parties semi-rapides à la cadence de 30 minutes par joueur ce qui permet de jouer 3 rondes par soirée.

En extra, certains samedis sont consacrés à diverses manifestations comme des séances pédagogiques, des parties simultanées, des tournois de blitz, etc...

Un bulletin interne paraît tous les deux mois environ suivant l'abondance de l'actualité.

Les efforts consentis par notre association pour la formation de nos meilleurs joueurs (avoisinant les 2300 points Elo) et des jeunes du Cercle (encadrement spécifique et permanent, stages internes, stages francophones, Championnat du Hainaut des Jeunes et Championnats de Belgique de la Jeunesse, ...) prouvent à suffisance le dynamisme du Club. Des cours de formation intermédiaires (1500 - 2000 Elo) accompagnent parfois les séances dédiées à l'élite.

Réalisations externes

Très tôt, le CREC a contribué activement au développement culturel et sportif de la Ville de Charleroi en organisant notamment une grande compétition annuelle nommée "Challenge du Pays Noir" (première édition en 1957). Ce tournoi de renom réunissait les meilleurs joueurs du pays et bénéficiait de la prestigieuse participation d'équipes venues des pays voisins.

Plus récemment, nous avons eu l'honneur de présenter à Charleroi et dans sa région diverses compétitions officielles : Championnat du Hainaut en 1990 et 1992, le Championnat Individuel Francophone qualificatif pour le Championnat de Belgique en 1983, 1984, 1993 1997, 1999, 2000 et 2001 ainsi que le Championnat de Belgique en 1994 et 2001. Nous saluons également la naissance du Tournoi à Normes et de l'Open International du Pays de Charleroi.

Bref historique

Notre cercle a été fondé en 1928 et s'est affilié à la Fédération Belge des Echecs. En 1963, il s'est vu décerné le titre de Société Royale.

Principales réalisations:

Organisation de divers championnats individuels et de nombreuses manifestations de promotion du noble jeu.

Le Club a participé tout au long de son existence à diverses compétitions tant nationales qu'internationales.

Interclubs nationaux par équipe: notre équipe première a accédé pour la première fois de son existence à la division 1 nationale en 2002 !

Tournoi des dix villes: déplacements annuels à Sedan, Mondorf-les-bains, en Hollande, en Allemagne.

Notre association a également contribué au développement culturel de la Ville de Charleroi en organisant notamment une grande manifestation annuelle dénommée Challenge du Pays Noir dont la première édition eut lieu en 1957. Ce tournoi de renommée réunissait non seulement les meilleurs joueurs du Pays mais aussi du Grand-Duché de Luxembourg, des Pays-Bas, d'Allemagne et de France.

En 1979, nous fûmes contactés par la ville de Donetsk (ex-URSS) qui nous proposa de participer à un tournoi par correspondance dans le cadre d'un développement des liens entre les deux villes.

Plus récemment, nous avons eu l'honneur d'organiser à Charleroi en 1990 et 1992 (conjointement avec notre voisin de Montigny-le-Tilleul) les championnats du Hainaut; en 1992, 1997, 1999, 2000 et 2001 et 1994 les Championnats de Belgique.

Depuis environ 2 ans, nous organisons des cours de formation destinés aux joueurs de tout niveau et de tous âges, du simple débutant au joueur confirmé.

Notre association a fêté son 75e anniversaire en 2003 et compte près de 80 membres.

Statuts

(Texte coordonné en vigueur au 8 avril 2006)

Art. 1er. – Fondé en 1928 sous la dénomination de « Cercle des Echecs de Charleroi », honoré du titre de société royale le 16 mai 1963, ayant pris le 19 octobre 1985 la forme d’une association sans but lucratif régie par la loi du 27 juin 1921, le Cercle royal des Echecs de Charleroi a pour but l’étude, la pratique et la propagation du jeu d’échecs ; il met à la disposition de ses membres le matériel nécessaire et les aide à se perfectionner par tous les moyens en son pouvoir.
Dans cet esprit, l’association peut entreprendre certaines activités économiques à titre accessoire ou occasionnel, à condition que le produit soit affecté exclusivement à l’objet social.

Art. 2. - Le siège de l'association est établi à Châtelet, rue de Couillet 169, dans l’arrondissement judiciaire de Charleroi.

Art. 3. – L’association se compose de membres effectifs et de membres adhérents.
Le nombre des membres effectifs est de six au moins et de vingt au plus.
Sont membres effectifs de l’association à la date du 19 octobre 1985 :
1° M. Becker, Jean, ingénieur, Vieille Route 13, 6422 Laneffe ;
2° M. Bodart, Henri, dessinateur, rue Louis de Brouckère 16, 6160 Roux ;
3° M. Bréda, André, fonctionnaire de banque, rue de la Tombe 97, 6100 Mont-sur-Marchienne ;
4° M. Bréda, Pascal, employé, rue de la Tombe 97, 6100 Mont-sur-Marchienne ;
5° M. Cappuci, Donato, employé, rue Omer Lefèvre 9, 6000 Charleroi ;
6° M. Cobut, Maxime, professeur, rue de la Station 18, 6500 Anderlues ;
7° M. Drion, Georges, technicien, rue Opperman 7, 6001 Marcinelle ;
8° M. Dufrasne, René, graveur, rue des Roches 4a, 5760 Franière ;
9° M. Jakobczyk, Jacques, instituteur, rue de la Station 57, 6168 Chapelle-lez-Herlaimont ;
10° M. Romanelli, Robert, employé, rue Grogerie 19, 6290 Nalinnes,
tous de nationalité belge, sauf le premier, de nationalité luxembourgeoise, et les cinquième et dixième, de nationalité italienne.

Les membres effectifs nouveaux sont admis par le conseil d’administration dont l’appréciation est souveraine ; les membres adhérents sont également admis par le conseil d’administration, qui peut déléguer ses pouvoirs en cette matière à un ou plusieurs de ses membres.
Les membres sont libres de se retirer à tout moment de l’association en adressant par écrit leur démission au conseil d’administration. Les obligations financières des membres se limitent au paiement de la cotisation, dont le montant, qui ne peut excéder 75 € l’an, est fixé par l’assemblée générale. La cotisation est payable en une fois au plus tard le 31 janvier. […]
Est réputé démissionnaire le membre qui ne paie pas […] la cotisation qui lui incombe au plus tard avant l’assemblée générale de l’exercice concerné; un membre peut également, pour quelque motif que ce soit, être exclu de l’association, sur proposition du conseil d’administration, par une assemblée générale statuant à la majorité des deux tiers des membres effectifs présents ou représentés, le vote étant secret.
Le membre démissionnaire ou exclu n’a aucun droit sur le fonds social et ne peut réclamer le remboursement des cotisations qu’il a versées.

Art. 4. – L’association est dirigée par un conseil d’administration composé de quatre membres au moins et de dix membres au plus, élus pour trois ans au plus par l’assemblée générale, qui peut en tout temps les relever de leur mandat. Le nombre d’administrateurs doit en tout cas toujours être inférieur au nombre de personnes membres de l’association. Les administrateurs sortants sont rééligibles. Les fonctions d’administrateur ne sont pas rémunérées.
Le premier conseil d’administration se compose de MM. Becker, Bodart et Bréda A., précités, dont le mandat prendra fin à l’issue de l’assemblée générale ordinaire de 1986 ; MM. Bréda P., Cappuci et Cobut, précités, dont le mandat prendra fin à l’issue de l’assemblée générale ordinaire de 1987, et de MM. Drion, Dufrasne, Jakobczyk et Romanelli, précités, dont le mandat prendra fin à l’issue de l’assemblée générale ordinaire de 1988.

Art. 5. – Les administrateurs désignent entre eux un président-administrateur délégué qui est chargé de la gestion journalière de l’association. Ils se répartissent les diverses tâches dont l’exécution est nécessaire à la bonne marche du cercle.

Art. 6. – Le conseil d'administration jouit des droits les plus étendus pour poser tous actes de disposition et d’administration dans l’association. Il la représente dans tous les actes judiciaires et extrajudiciaires.
Pour ester en justice, une décision du conseil d’administration est requise. Le conseil peut toutefois désigner celui des administrateurs qui est chargé d’exécuter sa décision. Tout ce qui n'est pas expressément réservé à l'assemblée générale soit par les statuts, soit par la loi, est de sa compétence.

Art. 7. – Le conseil d’administration se réunit sur convocation du président.
Il ne délibère valablement que si la moitié des membres sont présents ou représentés ; les procurations doivent être écrites et ne peuvent être octroyées qu’à un autre membre qui n’est pas déjà titulaire d’une procuration.
Ses réunions sont présidées par le président ou, en l’absence de celui-ci, par le vice-président ou, à son défaut, par le plus ancien des administrateurs présents ; si plusieurs administrateurs ont la même ancienneté, c’est le plus âgé qui préside.
Sauf les cas prévus par la loi ou les présents statuts, les décisions sont prises à la majorité des voix exprimées. En cas de parité des voix, celle du président de séance est prépondérante.

Art. 8. – Pour engager l’association, la signature du président ou celle de deux administrateurs agissant conjointement suffisent, sans que les intéressés soient obligés de faire la preuve de leurs pouvoirs.
Toutefois, le trésorier peut agir seul pour effectuer les paiements et encaisser les recettes.
De même, le président, le secrétaire et le trésorier, chacun agissant seul, sont habilités à recevoir, au nom et pour compte de l’association, toute correspondance adressée au siège social de celle-ci (envois recommandés, télégrammes, plis judiciaires, etc.).

Art. 9. – L’assemblée générale se compose :
- des membres du conseil d’administration ;
- des membres effectifs de l’association, qui disposent chacun d’une voix ;
- de deux scrutateurs, choisis parmi les membres effectifs ou adhérents au début de l’assemblée.
Un membre effectif peut se faire représenter à l’assemblée par un mandataire moyennant procuration écrite. Le mandataire doit être membre effectif de l’association. Chaque membre ne peut être titulaire que d’une procuration.
Les membres adhérents n’assistent à l’assemblée qu’avec voix consultative.

Art. 10. – L’assemblée générale exerce les pouvoirs suivants :
a. les modifications aux statuts ;
b. la nomination et la révocation des membres du conseil d'administration ;
c. la désignation de deux vérificateurs chargés du contrôle de la comptabilité de l'exercice ;
d. l’approbation ou le rejet des comptes de l'exercice social écoulé ;
e. la fixation de la cotisation pour l’exercice suivant ;
f. l’approbation du budget de l’exercice suivant ;
g. la décharge à octroyer aux administrateurs ;
h. la dissolution de l’association ;
i. l’exclusion d’un membre effectif ;
j. la transformation de l’association en société à finalité sociale.

Art. 11. – L’assemblée générale se réunit entre le 1er janvier et le 30 avril de chaque année.
Elle est également convoquée à la demande d’un cinquième des membres effectifs ou d’initiative par le conseil d’administration chaque fois que l’intérêt de l’association l’exige. L’ordre du jour est arrêté par le conseil d’administration. Il doit comporter toute question soumise par un membre effectif ou adhérent au moins un mois avant l’assemblée générale. Les membres effectifs sont convoqués aux assemblées générales par le conseil d’administration, agissant à la diligence du président ou du secrétaire. Les convocations sont faites par lettres missives contenant l’ordre du jour, adressées huit jours au moins avant la réunion. Les membres adhérents sont informés par voie d’affiche apposée au local.

Art. 12. – Le procès-verbal des assemblées générales est inscrit dans un registre spécial et signé par le secrétaire. Après approbation de l’assemblée, il est signé par le président ou son remplaçant. Le registre est conservé au siège, où tous les membres peuvent en prendre connaissance.
En outre, les décisions des assemblées générales sont portées à la connaissance des membres par courrier ordinaire ou électronique, par voie d’affichage au local ou par la publication dans un bulletin qui leur est remis ou envoyé. Les décisions sont éventuellement portées à la connaissance des tiers intéressés par lettre expédiée par la poste.

Art. 13. – L'assemblée générale délibère valablement quel que soit le nombre des membres effectifs présents ou représentés.
Sans préjudice de l’article 3, avant-dernier alinéa, les décisions sont prises à la majorité des voix des membres effectifs présents ou représentés. En cas de partage des voix, la proposition est rejetée.
Il ne peut être statué sur toute question dont l’objet est une personne qu’au scrutin secret.

Art. 14. – Par dérogation à l’article 13, l’assemblée générale ne peut valablement délibérer sur les modifications aux statuts que si les modifications sont explicitement indiquées dans la convocation et si l’assemblée réunit au moins les deux tiers des membres effectifs, qu’ils soient présents ou représentés.
Aucune modification ne peut être adoptée qu’à la majorité des deux tiers des voix des membres effectifs présents ou représentés.
Toutefois, la modification qui porte sur le ou les buts en vue desquels l’association est constituée ne peut être adoptée qu’à la majorité des quatre cinquièmes des voix des membres effectifs présents ou représentés.
Si les deux tiers des membres effectifs ne sont pas présents ou représentés à la première réunion, il peut être convoqué une seconde réunion qui pourra délibérer valablement quel que soit le nombre des membres effectifs présents ou représentés, et adopter les modifications aux majorités prévues à l’alinéa 2 ou à l’alinéa 3. La seconde réunion ne peut être tenue moins de quinze jours après la première réunion.

Art. 15. – Par dérogation à l’article 13, la dissolution de l’association ne peut être prononcée que dans les mêmes conditions de présence et de vote que celles requises pour la modification du ou des buts de l’association.
Le cas échéant, l’article 14, alinéa 4, est applicable.

Art. 16. – Par dérogation à l’article 13, alinéa 2, la transformation de l’association en société à finalité sociale ne peut être prononcée qu’aux conditions de vote requises, selon le cas, par l’article 14, alinéas 2 ou 3.

Art. 17. – L’exercice social commence le premier janvier pour se terminer le trente-et-un décembre suivant.

Art. 18. – Les comptes de l’exercice écoulé, établis conformément aux dispositions légales et réglementaires applicables en la matière, et le budget de l’exercice suivant sont soumis annuellement à l’approbation de l’assemblée générale.

Art. 19. – En cas de dissolution de l’association, l’actif net restant après paiement des dettes et liquidation des engagements sera versé à un organisme désigné par le conseil d’administration parmi ceux dont le but se rapprochera le plus de celui de l’association.

Art. 20. – Le conseil d’administration peut fixer un règlement d’ordre intérieur précisant le fonctionnement de l’association.
Il y apporte les modifications nécessaires, pour autant que celles-ci soient adoptées à la majorité des deux tiers des voix valablement exprimées. Ce règlement ou ses modifications entrent immédiatement en vigueur mais doivent toutefois être ratifiés par la prochaine assemblée générale.
Par dérogation aux deux alinéas qui précèdent, les montants de cotisation qui y seraient repris doivent être conformes à une décision préalable de l’assemblée générale.

Les statuts originaux ont été publiés aux Annexes au Moniteur belge du 12 juin 1986. Les modifications ont été publiées aux Annexes au Moniteur belge des 6 mars 1987, 9 avril 1992, 21 janvier 2005 et 26 juin 2006.